Cap d’Agde – Un nouveau cœur de station

Une logique d’embellissement et de montée en gamme :

Révéler son image, dans une logique d’embellissement et de montée en gamme, mais aussi intégrer dans son organisation urbaine les nécessités d’une station balnéaire qui, en 40 ans, a évolué en devenant, pour un grand nombre d’Agathois, un lieu de résidence permanent. Ainsi l’entrée de station ne doit plus constituer une rupture routière qui sépare les quartiers du Cap d’Agde les uns des autres et rend périlleuses les circulations douces vers le Centre-Port. De plus, les résidences situées aux abords de l’axe principal de circulation subissent des nuisances sonores importantes ayant des conséquences sur la qualité de vie de leurs habitants. Enfin, les parkings aménagés au moment de la création du Cap d’Agde derrière la Bulle d’Accueil n’ont aujourd’hui aucune utilité en raison de leur déconnexion d’avec le Port, qui a vocation à devenir plus encore le véritable cœur de la station.
L’ensemble des réaménagements qui vont être réalisés a pour objectif d’apporter une réponse pertinente à ces différents enjeux.

Une meilleure qualité de vie avec des liaisons douces et des aménagements phoniques :

Dans cette logique, la voie principale d’accès va être restructurée, pour simplifier la desserte des différents quartiers de la station, avec la création de deux ronds- points qui se substitueront au nœud routier actuel.
Des aménagements phoniques de confort vont être réalisés en bordure de la route d’Agde. Ainsi, un mur antibruit sera édifié sur la partie nord-est de la route, en amont du Centre International de Tennis, tandis qu’au sud-ouest, des merlons paysagers seront aménagés entre la voie de circulation et le cheminement piétonnier qui longera les résidences.

Des liaisons douces vont être créées avec des voies dédiées, sécurisées et dissociées des flux automobiles pour connecter les quartiers nord, est et ouest au cœur vivant de la station. Ainsi, une passerelle va relier le bas du quartier Saint-Martin aux futurs équipements et trois plateaux traversants seront aménagés.

Enfin, les vastes parcs de stationnement vont être préservés et même augmentés de plus de 150 places, pour répondre à l’accroissement de la fréquentation du Centre-Port qu’a pour ambition de favoriser la mise en œuvre de ce projet.

Quant à la valorisation de l’entrée du Cap, elle doit permettre de rendre immédiatement identifiable le cœur de station (le Port et l’ensemble des activités commerciales qui se concentrent dans sa périphérie) ainsi que les voies d’accès qui y conduisent.

Les nouveaux équipements (Palais des Congrès, Casino, hôtel, etc.) qui seront aménagés ont aussi pour vocation de marquer symboliquement l’entrée de station, avec une architecture de nature à contribuer à l’embellis- sement de l’ensemble. Comme cela avait été fait au moment de la création du Cap, un architecte en chef a été désigné après appel à candidature (plusieurs dizaines ont été consultés et trois ont participé au concours final) et ce, afin de permettre la réalisation d’un programme d’aménagement cohérent et s’instant tout en marquant une nouvelle étape dans l’aména- gement de la station.

Ce choix d’un architecte unique permettra d’éviter les incohérences architecturales de certains quartiers du Cap, construits ultérieurement à ceux pensés et réalisés par Jean Le Couteur.

Enfin, ce projet s’inscrit dans la logique et la continuité de ce qui a déjà été accompli avec l’extension du Golf et qui a constitué une première phase du programme de revalorisation de l’entrée de station qui traverse désor- mais un espace naturel réhabilité et recomposé sur le site d’une ancienne décharge. Désormais, c’est l’en- semble des routes du secteur qui vont être paysagées avec une végétalisation accrue des espaces contigus et la diversification de la palette végétale présente.

Un véritable cœur de station, attractif et dynamique :

Depuis la création du Cap d’Agde, au début des années 70, le Port constitue l’élément central de la station et a largement contribué à forger son identité. C’est pourquoi la Municipalité a fait, ces dernières années, de sa restructuration une priorité.

Ainsi, la réhabilitation de l’Ile Saint-Martin, la requalification des quais et l’aménagement de l’esplanade Racine ont largement contribué à redonner à nos espaces portuaires un visage attractif. Toutefois, il apparaît aujour- d’hui nécessaire d’ouvrir le Port sur l’ensemble de la destination, en créant de nouveaux espaces publics qui lui soient directement connectés et lui feront bénéficier de nouveaux atouts.

De nouveaux atouts pour notre destination touristique :

La montée en gamme de la station nécessite que les équipements dont elle dispose aujourd’hui soient modernisés et mis en synergie les uns avec les autres. D’où le choix qui a été fait de rassembler en un même lieu le nouveau Palais des Congrès, le Casino, un hôtel quatre étoiles, une Maison des Services Publics, de nouvelles résidences touristiques et un mail commercial, reliant l’ensemble au Port, insufflant à ce dernier un nouveau dynamisme.

C’est en effet un véritable cœur de station qui va ainsi être créé, dans la continuité de ce que souhaitait réaliser Jean Le Couteur mais en tenant compte aussi des nouvelles exigences touristiques et des réalités démographiques qui ont vu le Cap d’Agde devenir un quartier résidentiel à l’année.

Dans cette logique, la Maison des Services Publics qui sera créée, au croisement de l’avenue des Sergents et du futur mail commercial permettra de rassembler en un même lieu la Mairie annexe et La Poste, avec à proximité immédiate le poste de la Police Municipale, afin de favoriser les démarches des administrés et des touristes.

Un cœur de station élargi et paysagé :

Aujourd’hui dans sa configuration actuelle, le Centre-Port s’arrête à l’avenue des Sergents, laissant subsister entre lui et les autres quartiers du Cap d’Agde un large périmètre, composé de parkings, certains inutilisés en raison de leur éloignement, et d’espaces sans vocation claire. C’est l’ensemble de ces espaces qui sera valorisé, afin de rendre possible l’émergence du futur cœur de station.

Un exemple significatif de la situation actuelle est celui de l’Office de Tourisme, qui se trouve totalement enclavé entre deux voies de circulation et isolé du reste de la station. Ce qui constituait un non-sens. Désormais, il sera situé au cœur d’un espace vivant, aisément accessible et connecté aux autres équipements du Cap d’Agde recevant du public.

Une offre commerciales nouvelles et complémentaire :

La colonne vertébrale de ce nouveau pôle d’activités, au cœur de la station, sera le futur mail piétonnier qui reliera le Palais des Congrès à l’esplanade Racine. Sa vocation est de favoriser l’accueil d’une offre commerciale complémentaire à celle existante, avec notamment l’implantation d’enseignes et franchises porteuses d’attractivité.

Il s’agit d’accroître la fréquentation de la station notamment sur les ailes de saison, avec une activité commerciale accrue susceptible de bénéficier à tous, et notamment aux commerces et aux restaurants déjà installés sur le Port et l’avenue des Sergents. Concernant cette dernière, l’aménagement va permettre, là encore, de la reposi- tionner au cœur d’un périmètre d’activité renforcé et non plus simplement à sa périphérie.

Enfin, le mail, qui sera à la fois urbain et paysagé, soulignera la perspective sur le Mont Saint-Loup, que l’ensemble du programme d’aménagement tient à conserver et à valoriser.

Concernant le stationnement, le parti-pris est de conserver et d’accroître le nombre de places disponibles tout en intensifiant la présence du végétal, de nature à concevoir un environnement paysagé au sein duquel pourront s’inscrire harmonieusement de nouvelles résidences. Là encore, le Cap d’Agde a besoin de proposer à ses visiteurs une offre en termes de logements touristiques qui corresponde aux exigences des clientèles actuelles.

Un nouveau palais des congres :

Le Palais des Congrès sera l’équipement emblématique du nouvel aménagement. Situé en entrée de station, au débouché de la route d’Agde, il sera la vitrine du cœur de station dans sa nouvelle configuration. Il sera aussi l’un des moteurs de son attractivité. Il a en effet vocation à refaire du Cap d’Agde une destination de congrès, en offrant les infrastructures nécessaires à l’accueil de ces derniers. Il va par ailleurs permettre d’accueillir des spectacles de toute nature, grâce notamment aux configurations de la scène et à la jauge modulable de la salle, qui pourra accueillir jusqu’à 1 200 personnes.

Une attention tout particulière a été portée à l’architecture du bâtiment. En effet, les caractéristiques architecturales du Palais des Congrès vont donner le ton à l’esthétique de l’ensemble du site.

L’architecte choisi est Philippe Bonon, de l’Agence A+, qui a notamment réalisé l’Arena et le stade Yves du Manoir à Montpellier, autant d’équipements publics devenus emblématiques de la capitale régionale.

Le Palais des Congrès va largement contri- buer à dynamiser la station, en étendant son centre au-delà du Port et en devenant le lieu de convergence des circulations douces. Il sera en effet le point d’aboutissement du futur mail piétonnier aménagé à partir de l’avenue des Sergents et de la passerelle qui sera édifiée pour traverser l’avenue de Belle Isle en toute sécurité.

Ce noeud piétonnier et cyclable s’articulera autour de passerelles circulaires, d’une grande légèreté d’apparence, qui relieront entre eux les différents cheminements. Elles auront aussi vocation à connecter les deux grands éléments du programme (Palais des Congrès et Casino) et à unifier l’ensemble sur le plan fonctionnel, tout en laissant à chaque équice de fonctionnement. Réaliser deux équipements dis- tincts en le concevant comme un seul et même édifice donnera plus de force et de cohérence au projet. L’image unitaire sera de plus renforcée par le recours à des formes communes, arron- dies et spiralées et par le traite- ment homogène de l’enveloppe. La référence à la forme des co- quillages sera naturellement une claire référence au caractère balnéaire du Cap d’Agde.

Un équipement exemplaire sur le plan écologique :

L’objectif du projet est de concevoir des bâtiments exemplaires par leur sobriété énergétique et leur faible impact environnemental. Le Palais des Congrès et le Casino doivent bénéficier d’un fonctionnement économique, avec une consommation énergétique inférieure d’au moins 15 % à ce qu’impose la réglementation thermique. Par ailleurs, sera mis en place un système de récupération des eaux de pluie, qui permettra d’arroser les toitures végétalisées et de limiter les pics de températures enregistrés dans les locaux, grâce au phénomène d’évapotranspiration des végétaux. De plus, les matériaux de construction utilisés répondront aux plus fortes exigences environnementales. Enfin, le bâtiment sera conçu de manière à le rendre parfaitement accessible aux personnes à mobilité réduite.

Une salle de 1200 places, modulable selon les événements :

La salle proprement dite, qui sera accessible de plain- pied à partir du mail piétonnier à vocation commerciale, permettra d’accueillir jusqu’à 1 200 personnes et sera modulable, notamment grâce à la présence d’un balcon représentant 1/3 de la salle. Ce balcon est une nécessité pour assurer à chaque spectateur une visibilité optimale de la scène, quelle que soit la place qu’il occupe. L’esthétique et la conception générale de la salle, le choix des coloris et la qualité des matériaux retenus, l’éclairage général avant un spectacle ou celui permettant la prise de notes pendant un séminaire, sont tendus vers un seul objectif : assurer une sensation de bien-être au spectateur ou au congressiste dans la salle. Le bâtiment réunira aussi un lieu d’exposition, des salles de réunion et un espace de réception. Ce dernier sera situé au sommet du bâtiment et accessible soit par les passerelles circulaires soit par des ascenseurs panoramiques. C’est en effet un véritable belvédère qui surplombera l’édifice, en offrant une vue inédite sur le Golfe du Lion et sur l’ensemble du Cap, tout en dégageant un espace scénique pour l’organisation de spectacles en plein air.

Enfin, un parking dédié, d’une capacité de 120 places, sera aménagé et permettra d’accéder directement par des ascenseurs et escaliers badgés au Casino comme au Palais des Congrès. Ce parking sera partiellement enterré et bénéficiera d’un éclairage naturel, rendu possible par une ouverture sur l’extérieur.

Etat d’avancement des travaux :

  • travaux déjà réalisés depuis 2001 : 150 900 m2 soit 58 km
  • travaux prévus pour la période 2016-2020 : 11 500 m2 soit 7 km2
Source : Cap d’Agde – Un nouveau coeur de station – herault-tribune.com